Les espoirs hollandais sur le Red Bull Ring

Angélique Belokopytov/ juillet 7, 2017/ Dans les allées du Paddock/ 2 comments

Après une étape difficile entre les rails de Baku qui a signé son quatrième abandon de la saison, comment Max Verstappen aborde-t-il le week-end à domicile de l’équipe autrichienne ?

Tout pilote connait des moments difficiles, ce sont ceux qui le forment et le rendent meilleur sur piste. La saison 2016 a été fort fructueuse pour le jeune pilote néerlandophone. La fiabilité de sa Red Bull en a décidé autrement pour ce début de saison 2017.  Le secret est d’avant tout aborder l’année course par course. Chaque week-end est un nouveau chapitre, il faut l’entamer l’esprit sain, mettre de côté le précédent. Pour le neuvième pit stop de l’année dans le décor magnifique qu’offre le tracé de Spielberg, Max Verstappen a sa manière de s’y prendre. « En fait, c’est assez simple. J’appelle quelques amis et je profite, je m’amuse. Après ça, tu peux te reconcentrer sur la course suivante et tu essaies de faire de ton mieux. Le week-end à Baku a été très décevant, mais que voulez-vous faire ? J’essaie de faire du mieux que je peux, et ce, sur chaque étape et tenter de terminer la course. »

 

017

 

L’année dernière, le jeune pilote était monté sur la deuxième marche du podium. Un exploit qui sera difficilement renouvelable, le week-end ne s’annonce pas des plus simples. Max reste conscient des enjeux et des adversaires qu’il affronte. « Je pense que Mercedes reste l’écurie numéro 1 sur la piste, c’est certain. Par contre, avec Ferrari, c’est plus difficile d’évaluer parce qu’à Baku, je pense sincèrement que nous étions devant mais il faut voir si cela se confirme à l’avenir. Je pense que nous avons besoin de quelques courses supplémentaires pour voir où nous en sommes. Les teams ne font pas du ‘sur place’, tout se développe constamment et je pense que nous faisons du bon travail là-dessus mais nous devons continuer à développer, travailler plus dur que les autres pour définitivement rattraper Mercedes. »

 

Malgré tout, Spielberg ne déroge pas à la règle et les objectifs sont clairs. « Je pense qu’on peut viser la 5e ou la 6e place ce week-end, samedi et dimanche. On se rapproche des top teams mais nous ne sommes pas encore capables d’aller se battre avec eux. Je le redis, à Baku, même si j’étais bloqué derrière Perez, nous étions plus rapides que Ferrari » lance le jeune pilote.

C’est donc sûr de lui que le jeune Bull néerlandais abordera les virages à l’ombre des sapins autrichiens autour du célèbre taureau. « S’il pleut dimanche, c’est bien, j’aime ça ! (rires) Ça pourrait aider, mais la première priorité reste de terminer la course. »

IMG_4288

Angélique Belokopytov

 

Propos recueillis en conférence de presse.
Share this Post

About Angélique Belokopytov

Le ronronnement des moteurs m'a bercée depuis ma plus tendre enfance et rythme mon quotidien. Amoureuse de la course et du journalisme depuis des années, vivre de ces deux passions m’apparaît comme une évidence. Comme Schumi l'a dit un jour: “I’ve always believed that you should never, ever give up and you should always keep fighting even when there’s only a slightest chance.”

2 Comments

  1. Compte tenu de la pénalité de 5 places de Hamilton, suite au remplacement de sa boite de vitesse, Max pourrait se retrouver entre Vettel et Hamilton sur la grille de départ. Il aura toutes ces chances de faire une bonne course et d’avoir un bon résultat au drapeau aux damiers.

    1. Les qualifications nous le diront. A savoir aussi si la course se fera sous la pluie ou non, ou pourquoi pas partiellement sous la pluie. A compter sur la fiabilité de sa Red Bull aussi.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*